Rechercher
  • Melina Favre

Comment prendre la bonne décision ?

Mis à jour : juin 27

Vous hésitez à changer de travail / à vous séparer / à déménager / à avoir des enfants / à inviter votre belle-mère à votre anniversaire ? Vous ne savez pas quelle voie d’études ou quelle destination de vacances choisir ? Chaque décision à prendre est un vrai parcours du combattant ? Alors ma nouvelle vidéo devrait vous intéresser!




Ce message s’adresse à toute la génération des fautes soulignées en rouge dans les dictées – c’est vrai ça, pourquoi est-ce qu’on ne soulignerait pas ce qui est juste en vert espoir plutôt ?


Votre vie n’est pas une dictée, votre vie est un poème dont l’auteur maîtrise si bien la langue qu’il peut se permettre quelques écarts stylistiques au gré de son intuition créatrice.


Souvent, on est bloqué parce qu’on se demande « quelle est LA bonne décision ? ». C’est pile ou face, juste ou faux, noir ou blanc… et les 50 nuances, on y pense, oui ?





Tout d’abord, il n’y a pas une bonne et une mauvaise décision, il y a un choix A – avec ses avantages et ses inconvénients – et un choix B – avec ses avantages et ses inconvénients. Alors arrêtons de chercher le choix parfait ! La perfection, ça n’existe pas ! L’erreur est humaine et elle est même nécessaire à l’apprentissage ! Je me répète sûrement, mais si les humains n’étaient pas résilients, nous serions un peuple d’êtres rampants ! Combien de fois le bébé tombe-t-il avant de savoir marcher ? Nous sommes là sur terre pour faire des expériences, comme dans un jeu de piste géant…


Faire un choix, c’est un peu comme avoir deux montagnes en face de vous. L’une, majestueuse, semble plus escarpée, son ascension sera peut-être plus longue et semée d’embuches, alors que l’autre paraît plus facile à escalader, et le panorama sera peut-être tout autre, mais aussi magnifique.


Et parfois, il y a toute une palette de possibilités A’, A’’, A’’’ ou B’, B’’, B’’’, auxquelles on n’avait pas pensé… S’arrêter au bord d’un lac et s’y reposer un peu plus longtemps, avant de reprendre la marche, par exemple…


Alors cessons d’attendre d’être sûr-e à 100% pour se décider. Une chose est sûre, si on ne change rien, rien ne change. « Si ce que tu fais ne marches pas, change ce que tu fais ». Eh oui, ça peut sembler logique dit comme ça, mais pourtant nous tombons parfois toutes et tous dans le même panneau. Donc gardons en tête :


En résumé


1) Le choix parfait n’existe pas. Il y a des avantages et des inconvénients dans chaque décision. Il y a parfois des choix créatifs (A’ ou B’).

2) La recherche de perfection empêche d’agir.

3) Si on n’agit pas, rien ne change.

4) Prendre une décision implique forcément des deuils et des renais’sens.

5) Prendre une décision, c’est expérimenter. Les seuls échecs sont : fuir ou abandonner. Le reste est de l’apprentissage.

6) Mettez-vous à l’écoute de vos petites voix intérieures, elles vous montreront votre voie ;o)


Et vous, c’est comment pour vous de prendre une décision ? Comment vous faites ? Qu’est-ce qui vous aide ? Je lirai avec plaisir vos commentaires ! Vous pouvez également écrire par mail à coaching.life.gift@gmail.com


Pour creuser le sujet : Susan Jeffers (2013) : « Tremblez, mais osez ! Menez la vie dont vous rêvez ».


Melina Favre, coach professionnelle et formatrice d’adultes, Fribourg (CH).

www.coaching-lift.ch


# décision #prisededécision #choix #choisir #travail #enfants #déménagement #séparation #confiance #confianceEnSoi #confianceEnLaVie #zoneDeConfort #vie #échec #réussite #oser #coaching #coach #priseDeRisque #risque #apprentissage #sécurité #changement #perfectionnisme #capable #perfectionnisme #procrastination #agir #action

0 vue

© Coaching LIFT - Le bonheur d'être soi - coaching.life.gift@gmail.com - +41 79 764 19 24 - Marly Fribourg